Le libre – Une Philosophie…

Une question de...
Liberté - Démocratie - Humanité

Les événements récents comme la crise de 2008 ou les révélations d’Edward Snowden remettent ces mêmes questions, déjà discutées notamment chez les premiers philosophes grecs ou au siècle des Lumières, au devant de la scène. Des questions déjà rediscutées parmi le peuple en mai 68. Les citoyens du monde entier veulent pouvoir choisir le monde dans lequel ils vivent et y contribuer. La philosophie du Libre est le meilleur moyen d’y parvenir.

A travers les logiciels libres, la Free Software Foundation fondée par Richard Stallman en a édicté les fondements dès 1985.

Le libre – Une Philosophie…

4 règles fondatrices
du Libre

La liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages.

Au-delà des logiciels

La même logique peut être appliquée à n’importe quelle autre production intellectuelle comme les concepts et les plans d’un matériel (ex. imprimante 3D) ou une œuvre culturelle ou artistique (ex. livre, photographie, dessin).

Les différents domaines
du Libre

« Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement. Ceci afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l’utilisateur et la possibilité de partage entre individus.

Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur. Les « licences copyleft » garantissent le maintien de ces droits aux utilisateurs même pour les travaux dérivés.

Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs ». Ces derniers sont alors considérés par une partie de la communauté du logiciel libre comme étant l’instrument d’un pouvoir injuste, en permettant au développeur de contrôler l’utilisateur. »

Extrait de la définition de « Logiciel libre » sur Wikipedia.

La philosophie du Libre
et les humains

richard-stallman_1

Richard Stallman n’hésite pas à utiliser une devise bien connue en France pour expliquer les fondements du logiciel libre :

Je puis expliquer la base philosophique du logiciel libre en trois mots : liberté, égalité, fraternité. Liberté, parce que les utilisateurs sont libres. Égalité, parce qu’ils disposent tous des mêmes libertés. Fraternité, parce que nous encourageons chacun à coopérer dans la communauté.

Un monde libre

Un aboutissement de la philosophie du Libre peut être l’aboutissement vu par Open Source Ecology, fondé par Marcin Jakubowski.

Le but étant de construire un village entier écologique et en source ouverte avec des outils en source ouverte. Les logiciels libres, les matériels libres et la culture libre deviennent donc des briques de base pour ce projet.

Pour comprendre ce projet vous pouvez aller visiter ces sites en français :

Et pour ceux qui comprennent l’anglais :

Sur cette même initiative, le projet POC21 est aussi à surveiller de près.

Mot du président

La philosophie du Libre cherche à créer différentes communautés autour de différents projets mais toutes liées par des valeurs communes. Ces communautés sont ouvertes et respectent les 4 libertés édictées par la Free Software Foundation. Elles sont, par les mêmes principes, ouvertes à toutes les critiques extérieures et n’ont rien à cacher. Elles sont connectées par des liens qui libèrent, unies pour être et rester libres. Elles partagent sans jamais rechigner, sans frontière. L’humanité devient une force plutôt qu’une contrainte. La compétition devient un jeu plutôt qu’un enjeu…

  • Au début du XXIème siècle, en traversant la crise, l’être humain se remet en question et s’interroge sur toute la société et son fonctionnement. La philosophie du Libre nous montre qu’il y a d’autres moyens de faire en coopérant tous ensemble, sans haine ni jalousie.

    Au sein de Colibulle, notre conscience citoyenne nous pousse aussi à nous tourner naturellement vers des solutions plus écologiques, ce qui est plus naturel et plus vérifiable avec les logiciels et les solutions libres. Ceci est très bien expliqué sur le site du LUG68. Inversement, les initiatives comme Open Source Ecology ou POC21 citées plus haut (paragraphe « Un monde Libre ») se tournent également plus naturellement vers des solutions qui rentrent dans le cadre de la philosophie de Libre. Quand il s’agit d’initiative citoyenne, le partage du savoir et la transparence sont toujours plus efficaces et saines qu’un secret bien gardé.

    Nous pouvons aussi comparer les logiciels libres et sa philosophie à la biodiversité qui foisonne de vie et d’initiatives alors que les logiciels propriétaires sont plutôt dans la lignée de la monoculture intensive traitée aux engrais et aux pesticides imposant son choix unique de variété et camouflant tous ses défauts derrière des emballages et du marketing.

    Dans notre boîte de projets, nous avons un « ordinateur écologique libre », le pendant matériel pour accueillir les logiciels. Citons également l’excellent livre du Green Code Lab qui est en licence CC BY-NC-SA : Green Patterns – Manuel d’éco-conception des logiciels. Encore une fois la logique du logiciel libre encourage une tendance générale évidente pour le bien de tous. Quand les logiciels appartiennent à tout le monde et à personne, il devient plus évident de les concevoir pour qu’ils soient respectueux de tous. La même logique peut être appliquée à toutes les conceptions intellectuelles qui nous entourent.

Si tout ceci vous interpelle, n’hésitez pas à prendre contact avec nous !